La semaine du 16 au 19 septembre 2019 a été marquée par l'organisation par le CAFOB, dans les communes de Giheta, Gishubi et Bukirasazi, des ateliers communaux de dialogue social entre les femmes leaders communautaires et les responsables des différents services communaux. L'objectif était de mener un plaidoyer auprès des autorités communales en vue de trouver des solutions aux défis relevés dans la communauté par les femmes leaders communautaires lors des séances de formation et d'encadrement organisées par le CAFOB.

 

Depuis le mois de mai 2019, le CAFOB a débuté les activités de formation des femmes leaders communautaires en droits fondamentaux, lobbying et palidoyer ainsi qu'en technique de résolution pacifique des conflits dans les communes de Bugendana, Bukirasazi, Buraza, Giheta, Gishubi et Itaba de la province Gitega . Au cours des formations, les femmes leaders ont relevé un certain nombre de défis liés au non respect des droits fonadmentaux dans leurs communautés respectives.

Face à cette situation, le CAFOB a organisé du 17 au 26 septembre 2019  des ateliers de dialogue social et de plaidoyer dans toutes les six communes d'intervention du projet intitulé " Remforcement de l'implication des femmes dans la promotion des droits fondamentaux pour une meilleure cohésion sociale". L'organisation de ces ateliers a été une bonne occasion pour présenter tous les défis relevés aux responsables des différents services communaux afin de les inciter à prendre des mésures permettant de trouver des solutions durables, chacun en ce qui le concerne.

En communes Bukirasazi , les cérémonies d’ouverture ont été présidées par madame Habonarugira Suavis, administratrice communale en compagnie de Madame Espérance Nijembazi, représentante légale du CAFOB tandis que dans les communes de Giheta et Gishubi, elles ont été présidées par les Conseillers Techniques chargés des affaires administratives et sociales.

Dans leurs discours de plaidoyer, les femmes représentantes des femmes leaders des collines Gisuru et Mubuga ont indiqué que les principaux défis relevés sur leurs collines sont principalement liés au manque ou à l’insuffisance  d’eau potable, aux mariages illégales, aux conflits fonciers, à l’intolérance politique , à la scolarisation des enfants, à l’insuffisances des infrastructures scolaires et aux abandons scolaires,, à la gestion des fonds collectés par la Régie communale de l’eau  et ceux destinés aux enseignants vacataires, à l’insuffisance des enseignants, au manque des semences sélectionnées ;  aux arrestations arbitraires, au dépassement des délais d’incarcération, aux violences physiques, à la concubinage , à la participation des femmes dans les instances de prise de décision, aux jugements rendus mais non exécutés dans les délais, à des divorces, etc.

Les responsables des différents services communaux ont apprécié le travail et la contribution des femmes leaders communautaires dans la promotion des droits fondamentaux et la consolidation de la cohésion socile. Ils ont promis de tout faire pour les accompagner et trouver des solutions durables aux défis présentés. 

 

Contact

33, Av.de la Mission, BP 561 Bujumbura,

Tél: 22 21 84 09, 22 21 77 58

 

Restez Connecté

Go to top