Depuis Août 2021 le Collectif des Associations et ONGs Féminines du Burundi, CAFOB en sigle, est en train de mettre en œuvre la deuxième phase du projet « Renforcement de l’implication des femmes et des hommes dans la promotion des droits fondamentaux pour une meilleure cohésion sociale, Phase II ». Il est en cours d’exécution dans les communes de Bugendana, Bukirasazi, Buraza, Giheta, Gishubi et Itaba, toutes de la province Gitega.

L’objectif de cette seconde phase du projet est d’« Amener les femmes et les hommes des communautés à la base à s’engager ensemble et participer au même pied d’égalité aux activités de résolution pacifique des conflits sociaux et de promotion de la cohésion sociale ».

 Les activités du projet portent essentiellement sur la formation des femmes et des hommes leaders des communautés à la base en matière de droits fondamentaux, de lobbying et plaidoyer ainsi qu’en techniques de résolution pacifique des conflits. Le CAFOB prévoit également, dans le cadre du même projet, d’organiser à l’intention des bénéficiaires, formations de renforcement des capacités sur les techniques d’Initiation, de gestion et de suivi-évaluation des Activités Génératrices de Revenu (AGRs). Les AGRs qui seront initiées par les bénéficiaires eux-mêmes dans le cadre du projet, bénéficieront un appui financier du CAFOB pour leur démarrage.

Les activités du projet ont été précédées par le renforcement des capacités des animatrices recrutées dans le cadre du projet en matière des droits fondamentaux, du lobbying et plaidoyer ainsi que des séances de présentation du projet aux autorités provinciales et communales de la zone d’intervention. Les collines d’intervention ainsi que les bénéficiaires du projet ont été identifiés en collaboration avec les autorités locales sur base des critères préétablis par le CAFOB au moment de la conception du projet. Les bénéficiaires sont constitués de 20 femmes et 10 hommes, leaders communautaires par colline d’intervention, choisis dans toutes les catégories de la couche sociale.

Dans chacune des six communes, deux collines sont ciblées pour bénéficier des interventions du projet. Ainsi, douze collines constituent la zone d’intervention du projet avec un effectif total de 360 bénéficiaires composés de 240 femmes et 120 hommes.  

Au niveau de chaque colline, les bénéficiaires se réunissent une fois par semaine pendant deux heures pour échanger sur l’état des lieux des droits fondamentaux, les techniques de lobbying et plaidoyer ainsi que les techniques de résolution pacifique des conflits. Ils sont encadrés par une animatrice recrutée et formée pour cet effet. La séance d’échange et de formation est aussi une occasion pour les bénéficiaires d’identifier les défis en la matière qui sont acheminés et présentés aux responsables communaux pour des solutions durables.

Après six mois d’échange et de formation, le CAFOB organise une rencontre de plaidoyer où les bénéficiaires du projet se rencontrent avec les autorités communales et les responsables des différents services au niveau communal, les responsables des partis politiques et ceux des autres organisations œuvrant dans la commune. Le but de cette rencontre est d’échanger sur les actions urgentes à mener ensemble en vue d’une meilleure cohésion sociale. Au cours de cet atelier de dialogue social les bénéficiaires en cours de formation exposent les défis majeurs qui handicapent l’épanouissement de la population dans leurs droits et libertés fondamentaux au niveau de leurs collines respectives. 

Contact

33, Av.de la Mission, BP 561 Bujumbura,

Tél: 22 21 84 09, 22 21 77 58

 

Facebook Like Box

Restez Connecté

Go to top