Depuis le mois de mai 2019, le Collectif des Associations et ONGs féminines du Burundi « CAFOB » est en train de former les femmes leaders communautaires des collines Bubaji et Mugano de la commune Buraza en matière des droits fondamentaux, de lobbying et plaidoyer et de techniques de résolution pacifique des conflits. Au cours des séances de formation, les femmes bénéficiaires ont relevé beaucoup de défis qui continuent à  entraver la promotion des droits fondamentaux dans leurs communautés. Le CAFOB a souhaité que leurs doléances soient portées à la connaissance des autorités communales sous forme de plaidoyer. Il a ainsi organisé mercredi 25 septembre 2019 un atelier de dialogue social et de plaidoyer au chef lieu de la commune Buraza. Les travaux ont été présidés par l’Administrateur communal en compagnie de Madame Bakunda Ella membre du Comité Exécutif du CAFOB.

Toutes les quarante femmes leaders communautaires bénéficiaires des formations dispensées par le CAFOB, sont venues présenter aux autorités communales leurs préoccupations par rapport aux non respect des droits fondamentaux dans certains domaines de la vie des communautés. Le CAFOB avaient invité les responsables des différents services communaux et d’autres responsables notamment les responsables des partis politiques au niveau communal, les représentant des jeunes, des femmes, etc. pour qu’ils viennent écouter les préoccupations des femmes leaders. Chacun en ce qui le concerne était invité à apporter sa contribution pour garantir le respect des droits humains, la paix et la cohésion sociale.

Les principaux défis auxquels font régulièrement faces, les habitants des deux collines tels que exprimés par les femmes leaders sont essentiellement liés aux conflits fonciers et sociaux, aux conflits politiques, à la scolarisation et les abandons scolaires, aux arrestations arbitraires, aux mariages illégaux, aux jugements rendus  non exécutés, aux droits des femmes et filles en matières de succession, à l’insuffisance ou au manque d’eau potable, à l’aide distribué aux personnes vulnérables ; etc.

Les responsables invités ont déclaré qu’ils s’engagent à œuvrer, chacun en ce qui le concerne, pour promouvoir les droits fondamentaux, la sécurité, la paix et la cohésion sociale dans la communauté.

Les autorités communales, en l’occurrence l’administrateur communal monsieur Rutozi Didace a déclaré que le rôle des femmes leaders dans la résolution pacifique des conflits dans leurs communautés respectives n’est plus à démontrer après qu’elles aient bénéficié de la formation dispensée par le CAFOB. Il a souligné que pas mal de cas de conflits sociaux qui, avant été chaque fois amenés à la commune, sont résolus sur la colline sous la médiation des femmes leaders.

Les représentants communaux des partis politiques ont quant à eux promis qu’ils vont renforcer l’encadrement de leurs militants en vue d’éviter toute confrontation surtout en cette période où nous nous approchons des échéances électorales. Ils ont également promis de soutenir les femmes pour qu’elles figurent parmi les organes communaux et collinaires de prise de décision. 

L’atelier communal de dialogue social a été organisé dans le cadre du projet « Renforcement de l’Implication des Femmes dans la Promotion des Droits Fondamentaux pour une meilleure Cohésion Sociale » dont le financement a été accordé par GIZ.

 

Contact

33, Av.de la Mission, BP 561 Bujumbura,

Tél: 22 21 84 09, 22 21 77 58

 

Restez Connecté

Go to top